fbpx

Noddi

Voilier de l’association JYBE en Tour du Monde

Vous avez un projet associatif et besoin d’un voilier hauturier ?

Tentez votre chance !

Après 20 mois de mer et un Tour du Monde, nous rentrerons au cours de l’été 2023 à notre port d’attache : La Ciotat.

Afin que Noddi puisse continuer à naviguer et qu’il soit utile, nous organisons un concours pour le léguer à un projet porteur de sens.

À remporter…

Pas de pilote automatique ni de régulateur d’allure

Noddi est un voilier ancien qui demande attention et minutie

Le refit que nous avons effectué en 2021 a permis de lui mettre un sérieux coup de neuf et de l’équiper pour la navigation hauturière. Néanmoins, le confort à bord reste rudimentaire. 

La construction amateure – Noddi est un voilier unique – rend l’entretien plus complexe que celui d’un voilier de grande série : pièces non standard et anciennes, absence de guides ou de conseils sur les forums. Rien d’inaccessible mais un set de bricolage complet et des talents de bricoleur sont indispensables pour envisager sereinement la prise en main. 

Par ailleurs, nous parcourrons près de 8 000 miles nautiques avant de rejoindre la métropole. Si un accident survenait au cours des derniers mois de voyage, nous ne nous engageons pas à remettre le voilier dans l’état décrit ci-dessus.

Dans ce cas, nous informerons les participants au concours afin qu’ils choisissent de maintenir ou annuler leur candidature.

Conditions de participation

Le bateau sera légué, sans anneau de port, à une association loi 1901 enregistrée au plus tard le 30 mars 2023.

Le changement de propriétaire aura lieu le 1er septembre 2023 et le bateau sera alors à La Ciotat. Le gagnant du concours fera son affaire du lieu d’amarrage de NODDI au plus tard à cette date.

Le bureau de l’association lauréate s’engage par ailleurs à donner Noddi si elle clôture son activité.

Nous n’exigeons pas que l’association existe de longue date et ni qu’elle ait déjà des réalisations à son actif. Vous pouvez donc créer une association pour candidater et avoir toutes vos chances. 

Le bureau s’engage également à prendre soin de Noddi et donc à assurer la maintenance que nous jugeons nécessaire dans les 12 mois suivants sa prise en main :

  • Si aucun traitement n’est nécessaire, Noddi devra à minima être caréné.
  • Mise en place d’une solution efficace pour les pieds de chandeliers. À ce jour, les pieds de chandeliers sont boulonnés et vissés dans le livet qui est en bois moulé. Or avec le temps, l’eau commence à s’infiltrer dans ces trous et un jeu se crée. Afin d’éviter le pourrissement du bois et l’infiltration d’eau, nous pensons qu’il faut modifier le système d’ancrage (ajout de jambes de force…) et boucher les anciens trous avec du mastic epoxy.
  • Expertise gréement dormant. Ce dernier est en très bon état (remis à neuf en 2021) et est vérifié avant chaque grande traversée. Néanmoins, nous souhaitons avoir l’esprit apaisé et vous savoir en sécurité.

Une part conséquente de votre budget devra donc être allouée à ces travaux. Nous pensons que 15 000 € est une somme adaptée si un traitement anti osmose est nécessaire.

Livrables

Pour participer au concours, vous nous ferez parvenir avant le 31 mars 2023 les éléments suivants

Jury composé d’Emilien, Léo et Lucas pour la première phase. Lors des visioconférences, il est très probable que le jury comprenne d’autres bénévoles de l’association (en fonction de leurs disponibilités).

Dossier de présentation

(10 pages maximum)

Le dossier doit nous permettre de découvrir votre équipe, votre association (genèse, mission, valeurs, moyens mis en place, réalisations) ainsi que votre projet pour les mois à venir. 

Vous détaillerez un budget à l’équilibre incluant les travaux cités auparavant. Nous sommes également curieux de découvrir vos partenaires, sponsors, votre communauté…

Pitch vidéo

(5 minutes maximum)

Dans cette courte vidéo, nous souhaitons entendre tous les porteurs du projet et comprendre par qui, comment et dans quel but Noddi sera utilisé par votre association.

Échéances

Lancement du concours et ouverture des candidatures.

1er novembre 2022

Clôture de la campagne et début de la présélection sur la base des livrables

31 mars 2023

Annonce des 3 finalistes (si nous recueillons plus de 10 candidatures, nous en sélectionnerons 5)

15 avril 2023

Entretiens en visioconférence avec les porteurs de projets finalistes

Du 22 au 30 avril 2023

Élection du lauréat

Du 30 avril au 2 mai

Annonce du vainqueur

3 mai 2023

Remise symbolique des clés du bateau lors de l’événement de Jybe à La Seyne Sur Mer.

3 juin 2023

Critères de sélection

Pour un maximum de transparence lors de la sélection des projets, nous vous présentons les critères de sélection des candidatures et du lauréat. Cette liste est exhaustive, votre projet n’est bien sûr pas tenu de correspondre à chacun des critères.

Diversité

Nous privilégierons les équipes aux profils variés (genre, formation, nationalité)

Impact

Le type de public impacté et sa taille sont importants à nos yeux. Plus votre projet a un impact positif fort, mieux c’est.

La force de votre communauté de soutien (followers, partenaires) est révélatrice de votre capacité à rassembler. 

Le positionnement de votre travail dans le cadre des différents aspects du développement durable : environnemental, social et économique est important. Nous sommes ouverts à tout type de projets tant qu’il s’insère clairement dans au moins un des 17 objectifs de développement durable des Nations Unies. Un positionnement clair et cohérent sera favorisé.

Si votre structure est d’ores et déjà reconnue d’intérêt général c’est un plus.

Communication

L’existence (ou la volonté de mettre en place) des moyens de communication efficaces dans le cadre d’une stratégie de communication réaliste et claire est positive.

Exemplarité

Les projets ayant des engagements et des moyens mis en place pour limiter l’impact environnemental de leur travail sont privilégiés.

Les valeurs que nous aimerions voir transparaître dans votre association sont : l’audace, l’empathie et le sens des responsabilités.

Compétences

Nous privilégions les candidats dont la formation et/ou l’expérience est en lien avec les problématiques abordées par leur association.

Nous aimons la curiosité et les approches qui croisent plusieurs aspects (écologie, sciences sociales, politique, économie…). Nous cherchons donc de l’ouverture d’esprit !

Comme nous l’avons précisé plus haut, nous favorisons ceux qui ont les compétences techniques et le matériel nécessaires à l’entretien du voilier.

De la même façon, ceux qui ont une bonne expérience de navigation partent avec un plus.

Conseils

Si vous envisagez de partir pour une longue durée en mer, mieux vaut que vous formiez un équipage très soudé. La promiscuité et la difficulté de la vie à bord peuvent certainement rendre la cohabitation difficile sinon.

Ayez conscience du travail que représente l’entretien d’un voilier et considérez le plutôt comme un défi que comme un loisir. Gardez donc en tête que Noddi est robuste mais reste un vieux bateau. 

Ciblez bien vos publics et ne négligez pas votre communication pour avoir un bon impact. 

N’ayez pas peur de candidater. Vous avez vos chances !

Candidater

    En savoir plus sur le bateau…

    Plan Maurice Amiet

    Bien connu dans les années 1960 pour ses bateaux de conception aussi moderne qu’économique, comme les Faramans, les Kaïpans ou les Amphitrites, Maurice Amiet est aussi l’auteur de yachts classiques destinés tant à la croisière au large qu’à la course.

    Originaire du littoral méditerranéen, son itinéraire personnel s’est partagé entre la création, la recherche sur les carènes, les essais en mer et la navigation. Sa passion s’est vite tournée vers le voilier de tour du monde. Les navigations de certaines de ses créations, dont Clé de Sol et Chimère, sont d’ailleurs racontées dans Bateaux de l’Aventure. En résulte son intérêt particulier pour les carènes à bouchain vif, qui selon lui, sont alors un champ d’expérimentation extraordinaire et un bon moyen de rentrer dans le budget des marins impécunieux qui veulent aller loin.

    Notre voilier, Noddi, a donc bénéficié du talent de cet architecte atypique et revêt toujours aujourd’hui, et ce malgré son âge, une fière allure.

    L’histoire

    C’est donc sur la base d’un plan Maurice Amiet que M. Cuilleret, constructeur de Noddi, s’est basé.

    Ancien de l’École Centrale de Lyon, ingénieur de métier, il avait alors déjà essuyé ses plâtres sur deux bateaux aux dimensions plus modestes. La construction s’est déroulée en 3 étapes et a duré 2 ans.

    En premier lieu, le moule mâle de la coque a été construit en bois grâce à un travail de charpente remarquable. La coque a ensuite été stratifiée de l’intérieur vers l’extérieur en superposant jusqu’à 7 couches de mat de fibre de verre pour les zones les plus sensibles (jonction avec la quille par exemple). Les différents renforts ont pu être rajoutés après le démoulage pour former une base solide.

    Après avoir retourné l’ensemble, le pont a été posé sur le même principe en s’appuyant sur un moule mâle pour suivre les différentes formes données par l’architecte. À noter qu’encore une fois, les zones les plus sensibles telles que la jonction entre le pont et la coque, qui supporte aussi à l’occasion le rail de fargue, ont été renforcées à l’aide de bois exotiques moulés.

    Enfin, l’aménagement intérieur a pu être réalisé selon les envies du propriétaire. On retrouve donc une cabine dans le triangle avant, séparé du carré par les WC et un placard. Le carré, plutôt spacieux pour un ketch, est de configuration classique avec sa table à carte et son coin cuisine. À l’arrière du cockpit on retrouve la cabine arrière composée de deux couchettes simples.

    L’ensemble était resté « dans son jus » quand nous avons pris possession du bateau mais respirait la solidité.

    Une construction amateur

    Octobre 2019, nous sommes en train d’organiser un repas de remerciements pour les partenaires qui nous ont soutenus dans la préparation de notre navigation d’entraînement en Corse à bord d’un J80.

    J80 utilisé par Jybe en Corse

    Voilier « J80 » utilisé pour la traversée depuis Toulon jusqu’en Sardaigne

    Émilien reçoit alors un coup de fil de Françoise Perrin qui accompagne Jybe depuis ses débuts à l’École Centrale de Marseille. Elle vient d’apprendre qu’un oncle éloigné souhaite se séparer de son vieux voilier mais n’y arrive pas car les acheteurs potentiels reculent devant une construction amateur. Françoise nous fait comprendre que nous pourrions peut-être en devenir propriétaire à moindre coût. Pour en avoir le cœur net, je passe un coup de fil, et là, surprise !

    Après avoir discuté du projet de Jybe et de Noddi, nous convenons que si le bateau nous convient il sera cédé à l’association pour 1€ symbolique. Une rapide visite de dernier au Port des Lecques le lendemain nous le confirmera, Jybe a un voilier !

    Rendre à Noddi ses atouts d’origine

    Les rénovations entreprises

    Rénovation des matelas

    La remise en état de tous les matelas a constitué un sujet important lors de la ...

    Lire plus back-arrow

    Réparation des coffres extérieurs de Noddi

    Les coffres du cockpit du Noddi étaient en très mauvais état. Les battants étaient en décomposition ...

    Lire plus back-arrow

    Remplacement des passes-coques

    Un rapide examen des passe-coques nous fait comprendre que leur remplacement s’impose. La plupart des vannes ...

    Lire plus back-arrow

    Remise en état de l’arbre moteur

    Confrontés à un bruit de roulement très important sur la ligne d’arbre du moteur durant le ...

    Lire plus back-arrow

    Infiltrations via les chandeliers

    Quelques infiltrations d’eau dans le carré, derrière les équipés, nous mettent la puce à l’oreille. Les ...

    Lire plus back-arrow

    Rafraîchîssement des vaigrages

    Après la donation de ce voilier, l’intérieur de Noddi était resté « dans son jus ». Des housses ...

    Lire plus back-arrow
    Charger plus Pas d'autre articles à afficher