Rénovations du bateau

Remplacement des passes-coques

Inspection carène voilier jybe

Un rapide examen des passe-coques nous fait comprendre que leur remplacement s’impose.

La plupart des vannes sont oxydées et bloquées. Les contre-écrous ont été noyés dans un plastique dur afin d’étancher les fuites qui sont apparues avec le temps. Tous sont très oxydés et cela ne nous arrange pas non plus pour les sortir. Le dévissage du contre-écrou est impossible, la méthode radicale s’impose : meuler les passe-coques depuis l’extérieur et les faire sauter. 

L’exercice est assez délicat et plutôt effrayant. Il consiste à découper la lèvre extérieure du passe-coque à l’aide d’une disqueuse afin de pouvoir faire sauter celui-ci à l’intérieur du bateau en lui tapant dessus. Petit détail, cette même lèvre est au contact de la coque. Le moindre faux mouvement et on a vite fait d’entailler la coque. C’est bien sûr ce qui arriva au premier essai… Les 4 suivants furent mieux réussis. 

Une fois les passes-coques enlevés, il reste à faire place nette pour les nouveaux. On enlève donc le Sika restant dans l’orifice à l’aide d’une lame souple. Un coup de dégraissant est passé pour enlever les derniers résidus. La partie de la coque ayant reçu un coup de disqueuse et présentant une entaille de 2 cm de long sur 5 mm de profondeur est meulée puis réparée avec un mastic époxy.

La pose des nouveaux passes-coques est aventureuse dans la mesure où Émilien est seul pour la réaliser. Le principal piège étant de penser à bien positionner la partie mâle du passe-coque d’un point de vue angulaire pour assurer le débattement nécessaire au fonctionnement de la vanne ¾ une fois celle-ci en place à l’intérieur. Il faut donc monter l’ensemble des pièces : passe-coque, contre-écrou et vanne simuler le jeu induit par le joint en Sika. On positionne la vanne correctement en tournant l’ensemble. Puis on marque à l’extérieur la position du passe-coque à l’aide d’un feutre. On peut alors tout enlever et suivre la méthode classique : Sika, passe-coque + contre-écrou serré à la main. 24h après on vient serrer d’environ un quart de tour le contre écrou avec une clé pour compresser le joint en Sika ayant séché entretemps et assurer l’étanchéité.

Outils : Disqueuse, Sika, mastic époxy, lame souple

Laisser un commentaire

Soyez informés de nos actualités !
On vous informe par mail de nos avancées dans l'expédition. Promis, on ne vous inonde pas de mails
Soyez informés de nos actualités !
On vous informe par mail de nos avancées dans l'expédition. Promis, on ne vous inonde pas de mails.