Carnet d'expédition

Transatlantique – première partie


Le lac Atlantique

De l’île de Gran Canaria 28° 7.879' N 15° 25.485' W au large du Cap Vert 15° 10.952' N 32° 42.139' W

Vous verrez, avec les alizés, ça ira vite de traverser l’océan

Voilà quel était le topo. Nous sommes partis des Canaries avec cette idée en tête et les deux premiers jours ne nous ont pas déçus. C’est avec une bonne moyenne que nous sommes descendus en direction du Sud. Il faisait beau et les conditions étaient idéales. C’est à la suite de ces deux premiers jours que les choses se sont gâtées pour nous. Nous n’aurons pas de casse ou de tempête, loin de là. Nous nous confrontons plutôt à l’inverse, le calme plat.

Une dépression au nord de l’Atlantique évente complètement notre zone. Nous rencontrons donc nos premières pétoles et le bateau n’avance plus beaucoup. Il nous arrive même de faire des journées à 2 nœuds de moyenne.
Nous essayons désespérément de trouver du vent, en vain. En effet, avec nos 300L de carburant nous ne pouvons pas nous permettre de trop utiliser le moteur pour avancer. Il ne nous reste plus qu’à attendre.

Très vite, nous relativisons et essayons de mettre à profit le temps en mer. Nous lisons, écrivons et jouons aux jeux de société embarqués à bord. Nous avons même l’occasion de nous baigner avec 4000 m de profondeur sous les pieds.

Baignade au milieu de l’océan — Température de l’eau : 22°C

Ce qui est terrible avec cette navigation, c’est que bien que nous n’avançons pas, le temps passé est très agréable. Sans vent et sans vague la vie à bord se retrouve vraiment facilitée. Le bateau est stable et nous pouvons cuisiner agréablement, nous pouvons installer l’ombrelle pour nous abriter du soleil et le bateau est silencieux.

Moments de repos ombragés

Néanmoins, nous gardons notre objectif en tête et nous restons attentifs sur la navigation. Nous regardons la météo régulièrement, saisissant chaque opportunité pour avancer vers la Martinique.

Nous continuons aussi à fonctionner par tour de barre et par quarts de navigation. Chacun de nous prends la barre à tour de rôle : en journée nous prenons la barre pour trois heures et quatre heures la nuit. La nuit se découpe donc ainsi :

Cycle 1Cycle 2Cycle 3
BARRE (00h à 04h)BARRE (04h – 08h)BARRE (20h – 00h)
REPOS (04h à 11h)REPOS (08h à 14h)REPOS (00h à 08h)
BARRE (11h à 14h)BARRE (14h à 17h)BARRE (08h à 11h)
REPOS (14h à 04h)REPOS (17h à 20h)REPOS (11h à 17h)
BARRE (17h à 20h)
TOTAL À LA BARRE : 7 heuresTOTAL À LA BARRE : 7 heuresTOTAL À LA BARRE : 11 heures

Tableau d’organisation de nos quarts

Ce rythme de vie n’est pas si dur à suivre et nous savons très bien que c’est aussi dû à une navigation particulièrement tranquille. Nous profitons tous de ces moments nocturnes pour écrire à nos familles, lire ou écouter de la musique ou des podcasts.

Pleine lune éclairant nos quarts de nuit

Nous avons ainsi doucement navigué en direction du sud ouest. Petit à petit les températures augmentent et nous nous retrouvons vite très bronzés.


Au bout de 10 jours de navigation un dilemme s’offre à nous. Soit nous continuons à suivre notre route dans peu de vent, soit nous rallongeons la route pour tenter de récupérer du vent. Nous prenons la deuxième l’option et descendons au large du Cap-Vert.

Stratégie gagnante ! Après deux jours plein Sud nous retrouvons le vent des alizés. Nous nous retrouvons donc le 23 novembre, après deux semaines de navigation au large du Cap Vert

15° 10.952' N 32° 42.139' W.

À suivre dans la partie 2

9 Commentaires d’article de blog
  • stéphane
    juillet 28, 2022Répondre

    Bravo!

  • Carpentier Claude/Nicole
    janvier 17, 2022Répondre

    Bravo pour ces articles et sommes impatients de connaître la suite de cette belle aventures.

  • A M
    janvier 17, 2022Répondre

    Super article, c’est très clair on arrive à s’imaginer l’aventure !
    Hâte de lire la suite…
    Bises

  • Fanny et Seb
    janvier 16, 2022Répondre

    C’est en lisant ces mots que l’on se rend compte qu’il faut avoir de multiples qualités pour vivre cette aventure mais il y a en a une très importante : la patience !!!!
    Merci de partager ces instants de vie avec nous ! À très bientôt pour la suite 😛

  • Lauriane Losilla
    janvier 16, 2022Répondre

    Très bel article.
    Merci de nous faire partager votre aventure.
    Nous sommes très fiers de vous.
    Et nous sommes impatients de découvrir la suite.
    Bravo les gars !

  • Monique et Christian
    janvier 16, 2022Répondre

    Bel article qui donne envie de découvrir la suite de l’aventure. Merci Léo. Bon vent au Noddi, bises à tous les trois.

  • Giraudot
    janvier 16, 2022Répondre

    Super les garçons vraiment fière de vous .
    Et merci de partager ce que vous faites .
    Bisous à vous trois Cathy

    • Claire CdeP
      janvier 16, 2022Répondre

      S’adapter aux conditions, être patients, faire des choix frugaux… ce sont certainement les premiers enseignements à retenir du début de votre épopée. Nous devrions nous en inspirer davantage.
      Chouette récit qui nous fait voyager avec vous.

Laisser un commentaire

Soyez informés de nos actualités !
On vous informe par mail de nos avancées dans l'expédition. Promis, on ne vous inonde pas de mails
Soyez informés de nos actualités !
On vous informe par mail de nos avancées dans l'expédition. Promis, on ne vous inonde pas de mails.