Rénovations du bateau

Rafraîchîssement des vaigrages

Rafraîchissement des vaigrages voilier jybe

Après la donation de ce voilier, l’intérieur de Noddi était resté « dans son jus ». Des housses de matelas au vaigrage, un rafraîchissement s’imposait donc. On s’intéressera dans cet article au vaigrage. 

On trouvait sur Noddi différents types de vaigrages : de la moquette pour les parois verticales des chambres et des toilettes ainsi qu’un tissu blanc partout ailleurs. La moquette derrière les toilettes avait mauvaise mine. Nous décidons donc de décoller l’intégralité des vaigrages à l’exception du plafond du carré qui est encore en très bon état. Pour ceux qui n’ont jamais eu la chance de faire ce genre d’opération, on vous raconte ça.

À l’instar du reste, les vaigrages de Noddi ont été installés pour durer. Ça s’est vite ressenti dans la difficulté à les décoller ! On arrive assez facilement à décoller la première couche avec la trame tissée. En revanche, le fond des revêtements reste systématiquement collé à la coque. Il faut donc ensuite passer plusieurs fois avec le racloir que nous avions utilisé à l’extérieur pour enlever la colle restante. Les autres techniques utilisées n’ont pas marché : ponçage, acétone,…

Noddi dans son « jus »

En plein mois d’août et à 5 mecs transpirants dans le bateau, on vous laisse imaginer l’odeur, la chaleur et l’humidité. Ça nous prépare pour la vie le long de l’équateur me direz-vous ! 

Pour que tout le monde puisse participer à la corvée de décollage de la colle, on se fabrique nous-même des racloirs maison à partir de pièces de charrue, de cornières métalliques et de quelques cordons de soudure. Cela nous oblige à affûter la lame maison régulièrement, mais à 30€ le racloir on économise ainsi pas mal d’argent. 

Une fois le gros enlevé, on passe un coup de brosse métallique rotative avec une perceuse puis plusieurs passes de ponceuse. C’est enfin en état pour la peinture.

Outils : Grattoir, ponceuse, brosse métallique

Laisser un commentaire