Rénovations du bateau

Inspection de la carène

Voilier Noddi de Jybe

La mise à sec de Noddi nous a permis d’inspecter la carène et de nous apercevoir que, malgré son âge, cette dernière est en très bon état. Ne reste plus qu’à poncer pour enlever les nombreuses couches d’antifouling successives. 

Première étape après la mise à sec de Noddi : inspection des œuvres vives. Nous sommes positivement surpris par leur état et ne constatons aucun problème majeur. L’antifouling, posé il y a 3 ans au moment de la sortie, fait toujours bien son boulot. 

Nous décidons alors d’enlever les couches d’antifouling successives qui s’accumulent sur la carène, afin de pouvoir, au moment venu, peindre sur une surface saine. Nous optons pour la méthode « bourrine » avec un racloir équipé d’une lame en tungstène qui permet de gratter efficacement, à condition d’être en forme ! C’est près de 5 couches superposées à matrice dure que nous devons gratter. En plein mois de juin, cet exercice de plusieurs jours nous fait bien suer avec Léo. 

En commençant à racler, nous avons la mauvaise surprise de sentir de petites bulles éclater sous notre pression. L’odeur qu’elles dégagent nous fixe : il y a de l’osmose. On croise les doigts pour que ces bulles, de la taille d’un oncle, ne s’agrandissent pas ailleurs sur la coque. C’est heureusement le cas, on retrouve quelques petites bulles que nous perçons et meulons jusqu’à la fibre. Cette dernière est intacte, nous sommes soulagés. Il ne reste plus qu’aux 11 mois de stockage à sec de faire leur travail en séchant les zones touchées.

Laisser un commentaire

Soyez informés de nos actualités !
On vous informe par mail de nos avancées dans l'expédition. Promis, on ne vous inonde pas de mails
Soyez informés de nos actualités !
On vous informe par mail de nos avancées dans l'expédition. Promis, on ne vous inonde pas de mails.