Auteur : Hervé Kempf

On ne peut plus penser l’écologie sans le social : c’est l’apport majeur de ce livre, traduit en plus de dix langues et constamment réédité, qui a fortement contribué à rapprocher le mouvement écologiste et la gauche. S’appuyant sur la théorie de la rivalité ostentatoire, l’ouvrage articule la surconsommation des hyper-riches dans une société très inégalitaire et la crise écologique dans laquelle est entrée l’humanité.

Mais alors qu’un changement de cap s’impose d’urgence, l’oligarchie des hyper-riches refuse toute alternative et met en place un régime policier pour maintenir ses privilèges. Ce sont aujourd’hui les riches qui détruisent la planète, démontre ce livre fondateur, nourri de reportages vivants et au ton incisif. La voie pour résoudre la crise écologique et l’injustice sociale ? Consommer moins, répartir mieux.

Laisser un commentaire

Soyez informés de nos actualités !
On vous informe par mail de nos avancées dans l'expédition. Promis, on ne vous inonde pas de mails
Soyez informés de nos actualités !
On vous informe par mail de nos avancées dans l'expédition. Promis, on ne vous inonde pas de mails.